5 minutes | Oct 8, 2020

#E5 – Les visiteurs du noir - Atelier 5

Dans cet épisode, la part belle est faite aux œuvres cinématographiques de l’artiste, une expression artistique que l’artiste explore depuis les années 1980. Depuis toujours en effet, Alain Fleischer entretient avec le cinéma - comme spectateur et comme artiste, un rapport très particulier. Peu sensible au cinéma qui filme de la parole, à quelques exceptions (Godard ou Duras pour leur questionnement du réel) amateur du corps burlesque, du corps érotique, et de la fantasmagorie, il poursuit, à travers une œuvre pédagogique, mais surtout expérimentale riche de centaines de films, une exploration du cinéma comme art plastique. Le cinéma vu comme comme un art de la cimaise si l’on peut dire.  Dans l’atelier 5 du 104, nous avons rendez-vous avec l’artiste et non le réalisateur de fiction ou de films d’art, avec des œuvres qui sont le résultat de l’intime connexion entre l’art plastique et le cinéma. Parmi la 50e d’œuvres qu’il a réalisées dans ce registre, l’artiste en a sélectionné trois. 
Play
Like
Play Next
Mark
Played
Share