73 minutes | Dec 11th 2020

#25 François Gabart, de la campagne charentaise aux victoires tous azimuts - 2e partie

Faut-il encore présenter François Gabart ? Arrivé sur le devant de la scène en gagnant le Vendée Globe à moins de 30 ans, en 2013, le jeune Charentais connaît un enchaînement prodigieux avec des victoires consécutives dans la Route du Rhum (2014), la Transat Jacques Vabre (2015), la Transat anglaise (2016) et le record du tour du monde en solitaire (2017). L'ex "petit prodige" a découvert depuis les 2èmes places et les difficultés, avec la fatigue, début 2020, qui le conduit à transmettre le guidon de son trimaran à Pascal Bidégorry pour The Transat, puis la perte de son sponsor Macif, en juin dernier. Dans cet épisode de près de 3 heures, diffusé en deux parties, on découvre avec lui la naissance d'un futur champion, qui accumule les titres dans sa jeunesse avant de renoncer à ses ambitions olympiques en Tornado, la découverte du Figaro et - très vite - l'entrée fracassante en Imoca... On le suit dans la construction de ses projets, l'enchaînement des victoires, la création et le développement de MerConcept, son écurie devenu l'une des plus grosse de l'Hexagone. Mais aussi les hauts et les bas, qu'on a parfois oublié. A 37 ans, François Gabart est l'un des marins les plus médiatisés - sinon le plus connu aujourd'hui - et parle beaucoup, forcément. Mais rarement aussi longtemps que dans cet épisode d'Into The Wind. Dans cette 2e partie, nous retrouvons François en 2011, juste après que son sponsor Macif ait donné son accord pour la construction d'un Imoca neuf dans la perspective du Vendée Globe 2012. Pour le jeune figariste, c'est un changement de taille... Générique : In Closing – Days Past Post-production : Clovis Tisserand
Play
Like
Play Next
Mark
Played
Share