Stitcher for Podcasts

Get the App Open App
Bummer! You're not a
Stitcher Premium subscriber yet.
Learn More
Start Free Trial
$4.99/Month after free trial
HELP

Episode Info

Episode Info: en terme de sécurité : Essayer de prioriser les endroits où il y a une femme Mettre une distance avec les hommes. Soit de façon assez froide, soit par l’humour. Coline préfère la 2e solution, elle discute, mais sans laisser d’ouverture. Cela dépend de la personnalité de chacun. Être sur de soi. Dégage quelque chose qui montre que tu n’es pas une victime. En 2 ans, elle ne s’est jamais sentie réellement en insécurité. Les changements grâce au voyage à vélo Coline est plus sereine et stresse beaucoup moins. Elle a moins besoin de tout contrôler pour se sentir en sécurité. Cela lui a redonné foi en l’humain. Avant de partir, elle avait l’impression d’être dans un monde individualiste, où l’on attend toujours quelque chose en retour. Elle s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup plus d’aspects positifs. Le rapport à l’argent a aussi changé. En France, on a cette image que tout se monétarise. Au début, elle était mal à l’aise quand elle se faisait inviter, pensant qu’elle devait donner quelque chose en échange. Elle a vite compris que les gens ne font pas ça pour l’argent et s’en fiche. Elle partageait un moment avec ses hôtes, sans échange d’argent, nourriture ou biens. Avant, Coline avait toujours plein de choses prévues, elle courait dans tous les sens. Elle ne veut plus faire ça. En France, quelque chose de dernière minute ou quelqu’un qui débarque sans prévenir, c’est dérangeant. Alors qu’en fait, c’est juste un partage de moment et elle ne voit plus ça comme une intrusion. « Quelque chose qui va changer à mon retour, c’est de ne plus être toujours dans des choses cadrées et laisser place à l’inconnu. » Enfin, le besoin de plus de simplicité. Elle était heureuse de très peu durant le voyage et elle a envie de rester heureuse avec très peu. Le futur après ce tour du monde à vélo Durant son voyage, elle avait un fil rouge : cuisiner des crêpes pour les gens. En cours de route, elle a collecté plein de recettes de crêpes, avec des saveurs des endroits qu’elle a parcourus. Elle veut en faire un livre, qui ne sera pas un livre de voyage ni de recettes. Elle veut y lier des anecdotes, des rencontres et des recettes. Une fois arrivée à Paris, elle va travailler sur l’élaboration du livre et profiter un peu des vacances avec des amis cet été. Pour la suite, elle ‘n’est pas sure de ce qu’elle veut faire. Coline veut éviter de faire des plans à trop long terme. Peut-être travailler, revoyager, elle ne sait pas. « L’avenir est incertain, donc je le laisse arriver » Mot de la fin : J’ai mis 15 ans à me lancer. L’idée d’être seule était une barrière qui n’avait finalement pas lieu d’être. Certaines personnes ont peur de quitter leur boulot pour voyager, mais il ne faut pas le voir comme un trou dans son CV. C’est juste une expérience géniale qui ouvre beaucoup de portes, qui apporte un savoir-être que l’on ne peut pas acquérir autrement. C’est une expérience que je recommande vraiment. Si vous n’avez plus foi en l’humain, prenez votre sac à dos et votre vélo, et partez. Vous verrez que le monde est magnifique. Merci d’avoir écouté l’épisode #099 du podcast ! Merci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas. Abonnez-vous directement au podcast sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes. Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance ! – Michael ......
Read more »

Discover more stories like this.

Like Stitcher On Facebook

EMBED

Episode Options

Listen Whenever

Similar Episodes

Related Episodes