Stitcher for Podcasts

Get the App Open App
Bummer! You're not a
Stitcher Premium subscriber yet.
Learn More
Start Free Trial
$4.99/Month after free trial
HELP

Show Info

Episode Info

Episode Info: Que deviennent les SDF ? Sont-ils rapidement « réintégrés » à la « société » pour continuer une vie « normale » ? Meurent-ils de vieillesse dans la rue ? Sujet délicat, dérangeant parce qu’à nos portes, pour les quatre prochains épisodes, nous essayerons de répondre à ces questions avec notre invité, Daniel Terrolle, anthropologue. Ville dissuasive et alimentation Dans ce premier épisode, Daniel Terrolle nous apprend comment et pourquoi il en est arrivé à cette question: « que deviennent les SDF ? ». Dans les prochains, nous verrons comment son enquête à eu lieu, quelles ont été les difficultés qu’il a eu et, enfin, le résultat de son enquête. Vous avez déjà entendu parler du concept de « ville dissuasive » ? Si vous êtes dans une grande ville, vous avez certainement déjà vu des réalisations qui correspondent à cette idée, sans le savoir, du genre, les « bancs à structures discontinues ». Nous parlons aussi de l’alimentation des sans-abris et des alternatives offertes par certaines sociétés commerciales et de sa réception dans la rue. Il s’agit d’un unique interview, coupé en quatre parties pour être plus digeste. Il vaut mieux les écouter dans l’ordre, afin de pouvoir suivre le cheminement de l’enquête et des difficultés que Daniel Terrolle a eues, ce qui est aussi intéressant pour les amateurs en anthropologie qui ne pensent pas forcément à la complexité de l’étude sur le terrain. Pour voir l’interview, utilisez le player juste en-dessous (et abonnez-vous si ce n’est pas déjà le cas): Pour l’audio, je vous suggère d’utiliser SoundCloud: Pour tout autre manière de vous abonner à Anthropodcast, rendez-vous sur cette page. Citations Je me suis dit: « mais là c’est pas possible, tu veux faire philo pour comprendre le monde contemporain, tu termine sur la philosophie médiévale, sur le sexe des anges, c’est pas la bonne orientation ! ». Les frais de terrain étaient pas lourds, un ticket de métro… ça coûtait pas cher ! L’étude des pauvres ne coûte pas cher, enfin, cher en argent, elle peut coûter cher autrement, psychologiquement, c’est plombant, ça vous tire par les pieds, surtout quand en plus, vous découvrez que la majorité meurt prématurément, alors là […]
Read more »

Discover more stories like this.

Like Stitcher On Facebook

EMBED

Show Info

Episode Options

Listen Whenever

Similar Episodes

Related Episodes